ANEMOS Voyage N° 1803

Cette page détaille le voyage en voilier du Mexique (Puerto Morelos) jusqu’en France (Le Havre) du cacao biologique et équitable de la "Chontalpa".
 

Cette édition ANEMOS du cacao criollo, Fino de Aroma unique traversé l'Atlantique à la voile sur la goélette AVONTUUR. Après avoir été chargé le 16 mars 2018 dans le le port mexicain de Puerto Morelos, la goélette, qui a profité de vents favorables a fait escale à La Havane mi-mars puis aux Açores mi-avril, avant d’arriver dans le port du Havre, 52 jours après son départ.

L'AVONTUUR est une goélette (deux-mâts) de 40 mt construite en 1920 par Otto Smit à Stadskanaal, Pays-Bas et a été largement considérée comme l'un des derniers vrais voiliers-cargo du 20ème siècle. Après des années à servir de navire à passagers le long de la côte hollandaise et des îles Frisonnes jusqu’à 2005, l'AVONTUUR a été réarmé par le capitaine Cornelius et son équipage à partir de l'automne 2014. Symbole d’un transport vélique et connexion entre les producteurs durables et les consommateurs écologiques, le voilier AVONTUUR est porté par des personnes motivées qui partagent les mêmes valeurs que TOWT : promouvoir le développement durable (social et écologique) dans l’industrie du transport en étant un modèle de changement.

L'AVONTUUR © Paul Bentzen. Timbercoast

La route du cacao

Trace GPS de l'AVONTUUR
 
 

Index TOWT

 
1390 kg de CO2

économisés lors de ce voyage, économisés lors de ce voyage, ce qui équivaut à 12 522 km pour une voiture neuve française, soit un trajet Douarnenez-Séoul.

 

L'équipage

Guidés par capitaine Michel et son équipage, 8 équipiers ont participé au transport de cette cargaison
Capitaine Michael Vogelsgesang
Capt en Second, Heidi, 31, Allemagne
Second Andreas
Second, Lisa, 28, Allemagne
Christiane, 32, Canada
Martin, 31, Allemagne
Rosa, 30, Allemagne
Robin, 38, Allemagne
Mircea, 26, Paris
Marco, 20, Allemagne
Jan, 25, Allemagne
Peter, 59, Allemagne

Chargement au Mexique

 
 

Déroulé de la transatlantique

Frise chronologique des étapes de la transatlantique
  • 17/03 Départ de Puerto Morelos

  • Profitant d'un flux de Sud
  • 18/03 Escale à La Havane

  • 21/03 Départ de La Havane pour la traversée de l'Atlantique

  • 26/03 Le voilier a dépassé la Floride et Les Bahamas

    Il suit le Gulfstream (courant océanique) pour rejoindre les latitudes plus au Nord. 27 47,8N 078 14.5W 122/588.5/2551 5.1kn
  • 30/04/18

    Une légère courbe au nord sur la ligne de croupe à peu près 38°22'N 060°25'W et plus tard 40N 54W, permettra à AVONTUUR d'atteindre une brise fraîche.
  • 12/04/18J-4 vers Horta

    Par rapport aux dernières prévisions AVONTUUR devrait bénéficier désormais un flux de Sud 3-4 Bft, forcissant de SW force 5 à 6. Profitant d'un flux forcissant d'Ouest-Sud-Ouest.
  • 17/04/18 Arrivé à Horta, Açores.

    L'équipage d'AVONTUUR est heureux de retrouver la terre ferme. Ils profitent de l'escale pour visiter les Açores, réparer la voile endommagée par le temps orageux de la semaine dernière. Le ravitaillement est fait, notamment avec du fromage typique des Açores.
  • 20/04/18 Appareillage de Horta

  • 03/05/18 Arrivé d'AVONTUUR au Havre après 56 jours de mer

Déchargement au Havre


Le producteur de cacao CACEP

La CACEP fut fondée en 1963 par Juan Cacep Peralta, qui commença son activité par le travail de la matière première, en faisant griller le cacao et en le broyant, afin d'obtenir la pâte de cacao. 20 ans plus tard en 1983, l'industrialisation du beurre de cacao et du cacao naturel commença.

Jusqu'en 1987, Vicente Alberto Gutiérrez Cacep, le propriétaire actuel de l'entreprise, reprît les rênes de l'entreprise après que Juan Cacep Peralta eu fermé les portes de l'usine. L'ingénieur continua de traiter des sous-produits, et obtint sont premier produit commercialisé, le chocolat de table "Real de Palenque.

Compte tenu de l'essor que connut le cacao à l'époque, Vicente Guttiérrez décida d'investir dans de nouvelles technologies pour continuer à innover dans le secteur du cacao et du chocolat. Au fur et à mesure du développement de l'entreprise, la responsabilité sociale de cette dernière s'est accrue, ce qui lui a permis de prendre une direction locale et régionale (la majeure partie de la main d'oeuvre est local et fournitures proviennent d'entreprises mexicaines).

En plus de son engagement social, Cacep cherche à améliorer et promouvoir la culture du cacao et du chocolat mexicains en informant les consommateurs de l'importance de consommer un cacao en raison de ses propriétés nutritionnelles, mais aussi à apprécier un vrai chocolat de qualité.

En visitant l’entrepôt de l'usine, le consommateur peut assister à tout le processus de fabrication du chocolat, de la sélection des fèves de cacao à la torréfaction en passant par le détartrage, le broyage, le brassage, le pressage, la pulvérisation et le conditionnement. Il pourra également observer la façon dont les machines exécutent les tâches pour obtenir la matière première.
© CACEP
© CACEP

Amo Cacao

 
Les acteurs d'Amo Cacao se décrivent comme des "amoureux, enthousiastes et gardiens du cacao". Leur relation avec le cacao ne se limite pas qu'aux producteurs de chocolat. Amo cacao a pour objectif de développer des produits dérivés du cacao de la meilleure qualité possible, sains et en se recentrant sur les traditions et usages du cacao comme superaliment.

La fève de cacao utilisée dans le développement du produit est la traditionnelle et ancienne "Cacao Nativo Real Soconusco" produite dans la région Soconusco dans la bande côtière de Chiapas. Ce cacao Criollo a été, à travers l'histoire, la fève la plus prisée de par sa qualité, son arôme fin et sa lignée noble. Ses graisses contenues par fève sont l'un des pourcentages les plus élevées au monde.

Ce cacao fait partie de l'élite et est seulement utilisé pour le chocolat haut de gamme, avec des saveurs douces et fruitées.

Le cacao appartient à un réseau de commerce équitable et de solidarité régionale. Ces fèves sont produites par des producteurs locaux qui résistent à l'industrialisation de masse et traitent les plantations sans aucun produit chimique. Ce réseau soutient le développement du cacao régional, de la qualité de ce dernier, du renforcement de l'espèce et de la répartition équitable des bénéfices économiques pour tous les acteurs qui participent à la production.
 
© Amo Cacao
© Amo Cacao

Revue de presse

 
 

Réhabiliter la voile dans le transport maritime, une idée dans le vent?

Le trafic maritime international vient enfin d’adopter une stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

TOWT transporte à la voile café et cacao

1ère escale havraise réussie pour Towt.

Transport à la voile: Escale havraise pour l'Avontuur

La goélette Avontuur est arrivée le 1er mai au Havre, les cales remplies de café et de cacao bio.

TOWT transporte le fret à la voile

L'entreprise a ouvert plusieurs routes maritimes pour le transport de marchandises. Elle prépare une ligne transatlantique.