Voyage 2102 – Thé des Açores

 

ANEMOS Voyage N° 2102

Cette page détaille le voyage de l’Avontuur, qui a transporté le thé « Broken Pekoe » et « Cha Hysson » des Açores jusqu’à Douarnenez.
 

Cette édition de thé des Açores ANEMOS (« Broken Pekoe » & « Cha Hysson ») a traversé l’Atlantique à la voile sur la goélette AVONTUUR. Le navire est parti de Hambourg le 16 octobre 2020, et a fait escale aux Canaries, puis à Marie-Galante le 23 février, pour récupérer le rhum prochainement commercialisé par TOWT, « The Answer », à Willemstad, au Honduras, au Bélize, puis enfin aux Açores le 15 mai avant d’arriver dans le port de Douarnenez le 3 juin.

L’AVONTUUR est une goélette (deux-mâts) de 40 mt construite en 1920 par Otto Smit à Stadskanaal, Pays-Bas et a été largement considérée comme l’un des derniers vrais voiliers-cargo du 20ème siècle. Après des années à servir de navire à passagers le long de la côte hollandaise et des îles Frisonnes jusqu’à 2005, l’AVONTUUR a été réarmé par le capitaine Cornelius et son équipage à partir de l’automne 2014. Symbole d’un transport vélique et connexion entre les producteurs durables et les consommateurs écologiques, le voilier AVONTUUR est porté par des personnes motivées qui partagent les mêmes valeurs que TOWT : promouvoir le développement durable (social et écologique) dans l’industrie du transport en étant un modèle de changement.

L’AVONTUUR © Paul Bentzen. Timbercoast

La route du thé

Trace GPS de l’AVONTUUR – Cliquez sur l’image !
 
 

Index TOWT

 
141 kg de CO2

économisés par le transport des marchandises TOWT sur l’Avontuur

 

L’équipage

Guidés par capitaine Michel et son équipage, 8 équipiers ont participé au transport de cette cargaison

Capitaine Michael Vogelsgesang

Capt en Second, Heidi, 31, Allemagne

Second Andreas

Second, Lisa, 28, Allemagne

Christiane, 32, Canada

Martin, 31, Allemagne

Rosa, 30, Allemagne

Robin, 38, Allemagne

Mircea, 26, Paris

Marco, 20, Allemagne

Jan, 25, Allemagne

Peter, 59, Allemagne

Sur la mer

Journal de bord d’Avontuur

 

Lors de ce sixième voyage, le vent, la météo et les autorités portuaires ont une fois de plus mis à rude épreuve notre volonté de transporter par voilier des marchandises équitables et écologiques en évitant au maximum les émissions.

Au début du voyage, la pandémie a gâché nos projets d’embarquer de l’huile d’olive de Grèce et d’accueillir une exposition d’art à bord en Italie. En plus, après un long va-et-vient entre le tribunal d’immatriculation, les différentes autorités allemandes et nous, le droit de naviguer sous pavillon allemand nous a finalement été refusé par la Cour administrative supérieure. Nous avons donc immatriculé notre AVONTUUR aux Seychelles sans plus attendre avant de partir en octobre, afin de pouvoir poursuivre nos projets de voyage et la mission zéro. En février, l’AVONTUUR a enfin traversé l’Atlantique Nord depuis les îles Canaries pour aller chercher du café, du cacao et du rhum dans les Caraïbes et en Amérique latine.

Le chargement au Honduras a été un véritable casse-tête. Ici, environ 40 tonnes de café attendaient d’être chargées. Mais les autorités ont d’abord refusé de donner leur accord. Une fois de plus, il est apparu clairement à quel point les processus mondiaux sont orientés vers les conteneurs standardisés. Le chargement des sacs de café en vrac a suscité un véritable scepticisme, notamment de la part de la police des drogues. Cependant, après de longues négociations et la plus grande patience de la part de toutes les personnes concernées, chaque sac a fini dans la cale de l’AVONTUUR.

L’équipage du navire a également dû faire face à de nombreuses difficultés à cause de coronavirus : par exemple, dans les Caraïbes, il a fallu naviguer vers une autre île que celle qui avait été prévue afin d’assurer un changement d’équipage, ce qui n’avait pas été autorisé par les règlements d’entrée ailleurs. En outre, les marins n’ont pas pu se déplacer librement dans toutes les escales qu’ils ont faites au cours du voyage. Néanmoins, depuis octobre de l’année dernière, un total de 36 courageux marins professionnels et amateurs ambitieux de neuf nations différentes, à savoir le Canada, la Suède, le Portugal, le Danemark, la Suisse, l’Espagne, la France, l’Allemagne et la Pologne, ont entrepris ensemble le voyage en mer pour soutenir activement le projet « Mission zéro » autour du voilier cargo AVONTUUR.

Sur terre, la crise a particulièrement touché Timbercoast GmbH, qui représente AVONTUUR en tant que gestionnaire du navire et le soutient en tant que société commerciale. « Nous avons dû renoncer à notre stock et à notre bureau-boutique à Elsfleth, en Allemagne, afin de poursuivre notre mission. Notre équipe a également été durement touchée », explique le capitaine et directeur général Cornelius Bockermann. « Certaines décisions douloureuses ont dû être prises. Mais nous restons confiants et faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour persévérer et recommencer bientôt avec nos propres produits tels que le café, le rhum et le gin des Açores. »

Avec la nouvelle société Timbercoast cargo under sail UG (responsabilité limitée), nous continuons à naviguer et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour pouvoir bientôt proposer à nouveau des marchandises transportées à la voile. Nous continuons à démontrer activement que le transport maritime propre est faisable et réalisable. Même si cela signifie souvent subir des revers en ces temps, nous continuons à naviguer vers un avenir meilleur, plus durable et plus équitable. Pour paraphraser Aristote : « Nous ne pouvons pas diriger le vent. Mais nous pouvons régler les voiles ».

L’équipe d’AVONTUUR

 

Déroulé de la transatlantique

Frise chronologique des étapes de la transatlantique
  • 17-01-2021 Départ de Ténérife (Açores)


  • 10-03-2021 Chargement du Rhum à Marie-Galante

  • 01-04-2021 L’Avontuur largue les amarres et arrive trois heures plus tard en Guadeloupe. Vent calmes.

  • 10-03-2021 Arrivée à Sainte-Lucie

    i
  • 16-03-2021 Escale à Willemstad

  • 01-04-2021 Arrivée au Honduras – Chargement de cacao

  • 15-05-2021 Transatlantique retour et arrivée aux Açores, avec chargement du thé !

  • 03-06-2021 Arrivée à Douarnenez !

Déchargement à Douarnenez

Les origines du thé

La cargaison


Le thé provient de la plus ancienne plantation d’Europe, cultivé sans produits chimiques sur les terres volcaniques açoriennes qui lui confère son arôme unique et sa richesse en antioxydants. Le thé d’exception est composé exclusivement de feuilles entières sélectionnées, récoltés et roulés à la main.

Le producteur


Depuis 1883, l’entreprise familiale fait pousser son thé de haute qualité sur les collines de l’île utilisant des techniques traditionnelles de culture. Le ramasse d’avril à septembre des 32 hectares est aussi une occasion de célébrer et de se retrouver. Ce sont deux experts chinois qui ont introduit le thé dans la région des Açores il y a plus de cent ans et depuis se perpétue la tradition d’un produit unique cultivé à l’air marin.

Revue de presse

 
 

Réhabiliter la voile dans le transport maritime, une idée dans le vent?

À Douarnenez, l’Avontuur s’apprête à débarquer du rhum vieilli en fût au Rosmeur

TOWT transporte à la voile café et cacao

Douarnenez. Le voilier de fret l’Avontuur a débarqué rhum et thé au Rosmeur