Le « Tres Hombres », le vin… Douarnenez

Embarquement de barriques de vin biologique et livraison de chocolats.

[nggallery id=40]

Comme chaque année, le « Tres Hombres », le cargo à voile et sans moteur de Fair Transport, effectue son tour de l’Atlantique. La brigantine de 32 mètres a quitté Stavanger en Norvège le dimanche 10 novembre, où elle était retenue faute de vents favorables depuis une dizaine de jours. Cette année, « Tres Hombres » ira au Brésil mais avant, c’est à Douarnenez qu’il a fait escale entre le 12 et le 13 novembre.

Six barriques « voyageuses » de quelque 300kg chacune ont été chargées à bord dans le port breton pour une croisière de neuf mois autour de l’Atlantique. Elles verront le Brésil et les îles antillaises, les Bermudes et les Açores, mais elles doivent surtout, par cette navigation, permettre un meilleur élevage du vin qu’elles contiennent.

La rondeur de la mer

Le transport par voilier accélère le vieillissement du vin, le bonifie tout en gardant la rondeur et le fruité du vin jeune. Goût moderne avec son côté fruité, sa rondeur, tout en gagnant une maturité : autant de qualités que seule la mer peut accoucher.

Du vin à la voile

La cohérence générale qu’il y a entre production et mode de transport du vin s’inspire de l’idée de philosophie naturelle d’utilisation des éléments. Si les vignerons en biodynamie utilisent les cycles lunaires, les marins utilisent les courants de marée. L’élément liquide prend son sens dans la rondeur des barriques et celle de la coque, toutes deux en bois. La vigne est donc comprise en tant qu’élément fondamentalement terrestre et le voilier comme élément fondamentalement marin : aux savoir-faire contenus dans le vin (du tonnelier à la cave) s’ajoute celui des marins, apportant une noblesse supplémentaire à chaque bouteille. La cohérence est donc environnementale mais aussi philosophique.

Le Puy et Cousin réunis

La famille AMOREAU, pionnière de la biodynamie au Château le Puy à Saint-Cibard, qui a toujours été à la recherche d’élevage du vin sans addition de sulfites, embarque avec quatre de ses barriques pour ce tour de l’Atlantique. Suite à ses expériences successives, Olivier COUSIN, marin-vigneron de Martigné-Briand en Anjou, confie deux barriques de son « Pur Breton » au navire.

Cette escale est également l’occasion de livrer 100kg de chocolats fins à TOWT. Concentrées à 40% (version au lait) ou à 75%, les fèves de ce chocolat biologique ont traversé l’Atlantique depuis la République Dominicaine à bord du « Tres Hombres » avant d’être transformées à Amsterdam dans une chocolaterie artisanale. Ces tablettes seront mises en vente en ligne et dans le réseau partenaire de TOWT.

Organic wine barrels on board Tres Hombres

[nggallery id=40]

Like every year, the « Tres Hombres », Fair Transport’s world’s only engine-free cargo sailing ship will be sailing around the Atlantic. The 32-metre brigantine departed from Stanvanger, Norway on the 10th of November, after having been delayed by about 10 days because of unfavourable winds. This year, Tres Hombres will sail all the way to Brazil but before that, that was in Douarnenez that she was calling, between the 12th and the 13th of November.

Six sailing barrels have been loaded for a 9-month cruise around the ocean. They will visit Brazil, the Caribbean and the Azores but they first will make their wine better.

More roundness by the sea

Sailing wines procures a better ageing, an improvement of the roundness of the wine while saving its fruity flavours. It is both a modern taste in line with fruity round notes and maturity: only the sea and the sail can provide this much to a wine. The general coherence between production and transport is inspired by the natural philosophy of using the elements. Biodynamic wine growers use the moon, the sun and the stars, like sailors do. A fundamentally land product such as wine finds an alliance with a fundamentally marine element, a sailing ship, liquid being rounded both by wooden barrels and hull. To the knowledge of the grower, that of the the sailors is added, providing an extra nobility to each bottle. It is thus both environmentally as well as philosophically coherent.