En route pour les Amériques !
21 novembre 2018
Les fûts de cognac Camus arrivés à bon port transatlantique
16 janvier 2019

Accostage du De Gallant à Tenerife

Parti le 23 novembre du port de La Rochelle, l'équipage de la goélette De Gallant apercevait hier enfin la silhouette de Tenerife, île espagnole faisant partie de l'archipel des Canaries. Après 3 semaines et 3 jours en mer, quel soulagement de pouvoir mettre pied à terre et de pouvoir humer ces odeurs continentales qui nous sont si familières.

20181201 Escale à Avilés 3 (1)
(Crédit photo : Blueschooner company)

A 14h30 hier, lundi 17 décembre, De Gallant pénétrait dans Santa Cruz de Tenerife et s'amarrait au port. Le trajet depuis la Rochelle fut plus long que prévu en raison d'une météo inclémente et peu propice à la navigation avec une houle très creusée dans le Golfe de Gascogne, forçant la goélette à se réfugier à Avilès dans un premier temps, villes des Asturies espagnoles, puis au niveau de la "Rada de Cariño" en Galice, avec enfin un petit mouillage sous le cap Ortegal.
Après ces escales de circonstances, De Gallant a filé à bonne allure en longeant le Maroc jusqu'aux Canaries où le voilier a accosté hier.
Ces quelques jours à Tenerife sont indispensables car ils permettent à l'équipage de s'accorder un repos mérité avant la grande traversée trans-atlantique. C'est également l'opportunité de faire le point sur l'itinéraire suivi, sur les prochaines escales et sur la météo.
Les barriques à bord ont ainsi été bercées à volonté, et entament désormais une navigation en eaux chaudes.
L'appareillage de Tenerife est prévu pour le mercredi 19, après 48 heures à quai.
Retrouvez la carte retraçant la route précise effectuée par De Gallant ici.

 
 

Fichiers météo de la fin de novembre

WhatsApp Image 2018-11-26 at 4.25.09 PM (1)
000
003
006

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *