voyage2101

ANEMOS Voyage N°2101

Cette page détaille le voyage du rhum TOWT « The Answer » chargé à bord de l’Avontuur durant la traversée de l’Atlantique début 2021.

Pour ce voyage, l’Avontuur était chargé avec des marchandises directement revendues par TOWT, des thés vert et noir des Açores ainsi que du rhum agricole de Marie Galante.Pour compléter cette cargaison, l’Avontuur avait aussi dans ses cales 4 barriques de Château le Puy, du vin embarqué pour un vieillissement en barrique lors de plusieurs mois à bord du navire.

Cette édition du rhum THE ANSWER a traversé l’Atlantique à la voile sur la goélette AVONTUUR. Le navire est parti de Hambourg le 16 octobre 2020, et a fait escale aux Canaries, puis à Marie-Galante le 23 février pour récupérer le rhum, à Willemstad, au Honduras, au Bélize, puis enfin aux Açores récupérer le 15 mai le thé ANEMOS également commercialisé par TOWT avant d’arriver dans le port de Douarnenez le 3 juin.

L’AVONTUUR est une goélette (deux-mâts) de 40 mt construite en 1920 par Otto Smit à Stadskanaal, Pays-Bas et a été largement considérée comme l’un des derniers vrais voiliers-cargo du 20ème siècle. Après des années à servir de navire à passagers le long de la côte hollandaise et des îles Frisonnes jusqu’à 2005, l’AVONTUUR a été réarmé par le capitaine Cornelius et son équipage à partir de l’automne 2014. Symbole d’un transport vélique et connexion entre les producteurs durables et les consommateurs écologiques, le voilier AVONTUUR est porté par des personnes motivées qui partagent les mêmes valeurs que TOWT : promouvoir le développement durable (social et écologique) dans l’industrie du transport en étant un modèle de changement.

L’AVONTUUR © Paul Bentzen. Timbercoast

Les labels Anemos de la traversée

Retrouvez ici grâce au numéro de voyage 2101 du rhum présent sur le label Anemos la trace GPS du voyage, l’indice de CO2 économisé, l’équipage, le journal de bord ainsi qu’une présentation des producteurs.

L’équipage

Les 5 membres de l’équipage de l’Avontuur pour ce voyage ainsi que les 10 passagers.

Joachim Ebeling (Allemagne) Capitaine –
Felix Czaja, Torben (Allemagne) –
Clusella Pol, Frances (Espagne) –
Chritiane Perreault (Canada) –
Jonas Holz (Allemagne)
Pedro Oliveira Beleza (Portugal) Passager –
Samuel Hagnauer (Suisse) Passager –
Brenner Andrea (Allemagne) Passager –
Jôrg Pfeiffer (Allemagne) Passager –
Miriam Nôlder (Allemagne) Passager –
Reck Thomas (Allemagne) Passager –
Gunnar Ullrich (Allemagne) Passager –
Tim Koller (Allemagne) Passager –
Ludwig Wreesman (Allemagne) Passager –
Anna Sasiada (Pologne) Passager

La route du rhum

Trace GPS de l’AVONTUUR :

Index TOWT

 
141 kg de CO2

économisés par le transport des marchandises TOWT sur l’Avontuur

 

Portfolio du voyage

Journal de bord d’Avontuur

 

Lors de ce sixième voyage, le vent, la météo et les autorités portuaires ont une fois de plus mis à rude épreuve notre volonté de transporter par voilier des marchandises équitables et écologiques en évitant au maximum les émissions.

Au début du voyage, la pandémie a gâché nos projets d’embarquer de l’huile d’olive de Grèce et d’accueillir une exposition d’art à bord en Italie. En plus, après un long va-et-vient entre le tribunal d’immatriculation, les différentes autorités allemandes et nous, le droit de naviguer sous pavillon allemand nous a finalement été refusé par la Cour administrative supérieure. Nous avons donc immatriculé notre AVONTUUR aux Seychelles sans plus attendre avant de partir en octobre, afin de pouvoir poursuivre nos projets de voyage et la mission zéro. En février, l’AVONTUUR a enfin traversé l’Atlantique Nord depuis les îles Canaries pour aller chercher du café, du cacao et du rhum dans les Caraïbes et en Amérique latine.

Le chargement au Honduras a été un véritable casse-tête. Ici, environ 40 tonnes de café attendaient d’être chargées. Mais les autorités ont d’abord refusé de donner leur accord. Une fois de plus, il est apparu clairement à quel point les processus mondiaux sont orientés vers les conteneurs standardisés. Le chargement des sacs de café en vrac a suscité un véritable scepticisme, notamment de la part de la police des drogues. Cependant, après de longues négociations et la plus grande patience de la part de toutes les personnes concernées, chaque sac a fini dans la cale de l’AVONTUUR.

L’équipage du navire a également dû faire face à de nombreuses difficultés à cause de coronavirus : par exemple, dans les Caraïbes, il a fallu naviguer vers une autre île que celle qui avait été prévue afin d’assurer un changement d’équipage, ce qui n’avait pas été autorisé par les règlements d’entrée ailleurs. En outre, les marins n’ont pas pu se déplacer librement dans toutes les escales qu’ils ont faites au cours du voyage. Néanmoins, depuis octobre de l’année dernière, un total de 36 courageux marins professionnels et amateurs ambitieux de neuf nations différentes, à savoir le Canada, la Suède, le Portugal, le Danemark, la Suisse, l’Espagne, la France, l’Allemagne et la Pologne, ont entrepris ensemble le voyage en mer pour soutenir activement le projet « Mission zéro » autour du voilier cargo AVONTUUR.

Sur terre, la crise a particulièrement touché Timbercoast GmbH, qui représente AVONTUUR en tant que gestionnaire du navire et le soutient en tant que société commerciale. « Nous avons dû renoncer à notre stock et à notre bureau-boutique à Elsfleth, en Allemagne, afin de poursuivre notre mission. Notre équipe a également été durement touchée », explique le capitaine et directeur général Cornelius Bockermann. « Certaines décisions douloureuses ont dû être prises. Mais nous restons confiants et faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour persévérer et recommencer bientôt avec nos propres produits tels que le café, le rhum et le gin des Açores. »

Avec la nouvelle société Timbercoast cargo under sail UG (responsabilité limitée), nous continuons à naviguer et à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour pouvoir bientôt proposer à nouveau des marchandises transportées à la voile. Nous continuons à démontrer activement que le transport maritime propre est faisable et réalisable. Même si cela signifie souvent subir des revers en ces temps, nous continuons à naviguer vers un avenir meilleur, plus durable et plus équitable. Pour paraphraser Aristote : « Nous ne pouvons pas diriger le vent. Mais nous pouvons régler les voiles ».

L’équipe d’AVONTUUR

 

Déroulé de la transatlantique

Frise chronologique des étapes de la transatlantique
  • 17-01-2021 Départ de Ténérife (Açores)


  • Vieillissement en mer de vin Chateau Le Puy

    Pour compléter cette cargaison, l’Avontuur avait aussi dans ses cales 4 barriques de Château le Puy, du vin embarqué pour un vieillissement en barrique lors de plusieurs mois à bord du navire.
    Il s’agit de barriques depuis 2013 du la cuvée « Retour des îles ». Ce vieillissement apporte un côté exceptionnel au vin tout en gardant le coté fruité du grand cru.
  • 10-03-2021 Chargement du Rhum à Marie-Galante

  • 01-04-2021 L’Avontuur largue les amarres et arrive trois heures plus tard en Guadeloupe. Vent calmes.

  • 10-03-2021 Arrivée à Sainte-Lucie

    i
  • 16-03-2021 Escale à Willemstad

  • 01-04-2021 Arrivée au Honduras – Chargement de cacao

  • 15-05-2021 Transatlantique retour et arrivée aux Açores, avec chargement du thé !

  • 03-06-2021 Arrivée à Douarnenez !

Déchargement à Douarnenez

La production du rhum

Le Rhum The Answer a été produit au Grand-Bourg, à Marie-Galante. Bien qu’elle soit l’une des plus petites distilleries en activité, de plus sur une petite île des Antilles, elle n’a rien à envier aux plus grands. Fort d’une longue histoire, le domaine est exploité depuis 1863, d’aborsd en sucrerie avant d’être convertie en distillerie au début du XXe siècle.

Afin de garantir un produit de qualité, les cannes sont sélectionnées pour leurs qualités organoleptiques et gustatives. Elles sont récoltées, pour la plupart à la main et fraîchement transportées à la Distillerie. Élément important du processus car cela implique moins de déchet sur la canne, une tige plus longue donc un taux de saccharose plus élevé ! Elles seront ensuite broyées pour en extraire le jus de canne frais qui fermentera lentement durant 48 à 72 heures. Après ce processus fermentaire, le désormais dit « vesou » ou « vin de canne » sera distillé dans des colonnes entièrement faites de cuivre rouge à taux d’alcool faible, de seulement 70 % pour préserver tous les arômes de canne fraîche. Le rhum sera enfin mis en mûrissement, dans des foudres en bois de chêne, lui conférant une robe très légèrement dorée et révélant le gout frais et sucré naturel de la canne.

Ce rhum trois ans d’âge explose en bouche de toute sa vivacité et sa puissance comme un feu d’artifice tiré dans un soir chaud d’été. Son nez gourmand aux arômes de fleurs de vanille et aux notes rondes et complexes de fruits rouges, d’amandes brûlées et de sous bois nous enivre. Vieillis en mer en fût de Saint Emilien, il a été bonifié en mer grâce à une triple action : vieillissement, tangage et roulis. Ce rhum ambré agricole provient de la distillerie Domaine Poisson, une des plus anciennes distilleries de Marie Galante. Tanné par les ans, le soleil et les embruns, ce rhum à la robe dorée et chaude des latitudes où il naquit.

L’étiquette du rhum The Answer

Revue de presse

 
 

Réhabiliter la voile dans le transport maritime, une idée dans le vent?

À Douarnenez, l’Avontuur s’apprête à débarquer du rhum vieilli en fût au Rosmeur

TOWT transporte à la voile café et cacao

Douarnenez. Le voilier de fret l’Avontuur a débarqué rhum et thé au Rosmeur